© 2018 lucienlamovaizgraine / contact@lucienlamovaizgraine.com                                                                                                                                                                                        Les Potes de Lucien !                           CONTACT

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Google+
  • Noir Bandcamp Icône
  • Noir Icône Deezer
  • Noir Icône iTunes
  • Spotify noir Icône
  • Noir Icône YouTube

 

- JUSTE EN FACE -

Face au quotidien rampant et à ces journées sans fin,

Ces journées qui se ressemblent, il faut bien gagner son pain,

Face à ta place qui est vide, et restera vide pour un moment,

Je suis seul, j’ai mal au bide, je n’veux plus rien pour l’instant,

Face au temps qui passe et dit qu’il n’y en a plus pour très longtemps,

Que le voyage se termine, ta vie n’était qu’un coup de vent…

 

Juste ton sourire d’enfant, des rires, des fleurs et des chants,

Juste ton sourire d’enfant, ton sourire, naïvement…

 

Face aux fantômes de midi qui errent dans les rues des villes,

Aux épaves abandonnées, à ces destins éprouvants,

Face aux machines qui broient de la viande, des hommes hachés,

Qui sacrifient des matricules, des numéros, loterie faussée,

Face aux barbares qui s’ignorent, serial killers en mouvement,

Traumatismes dès l’enfance, aux premiers pas ensanglantés,

Face à la marée qui monte et à la terre qui descend,

Face à l’homme de la honte, perdu, dépassé, impuissant,

Face à ce tableau détruit, à ces colosses de papiers,

A ces statues qui partent en ruine, à ces grands princes mensongers…

 

Juste ton sourire d’enfant, des rires, des fleurs et des chants,

Juste ton sourire d’enfant, ton sourire naïvement…

 

Face à toute cette misère, qui me donne envie de pleurer,

Où je perds le sommeil, où j’ai envie de crier…

Alors j’éteins ma télé, et je quitte mon écran,

Et je recherche à penser, à retrouver mon présent,

Face à ton sourire d’enfant, à tes rires, tes pleurs et tes chants,

Face à ce bonheur immense que de te voir grandissant,

Face à la beauté du monde, face à la beauté de l’homme,

A l’espoir coûte que coûte, contre grands vents et marées,

Face à la beauté du monde, face à la bonté de l’homme,

A l’espoir coûte que coûte, contre grands vents et marées.

Titre "Juste En Face" de "lucien la movaiz graine" extrait de l'album "Juste En Face"

Auteur, compositeur, chant et accordéon : Julien Malherbe

Percussions, chœurs : Julien Trefel

Claviers, chœurs : Mathieu Laciak

Contrebasse, chœurs : Nicolas Caillot

©lucien la movaiz graine - Juste En Face - 2018